Les SCPI à l'épreuve du télétravail

Posté le : 01/12/2020

Alors que partenaires sociaux et gouvernement planchent sur les nouvelles règles de télétravail pour 2021, le spécialiste des SCPI Perial AM et Ipsos ont sondé les salariés français sur leurs attentes et leurs nouvelles habitudes de travail pendant les périodes de confinement et de déconfinement. Résultats.

60% des français considèrent ainsi que le télétravail ne va se développer qu’en complémentarité du travail sur site. La majorité des salariés souhaitent que le bureau reste au cœur de l’organisation du travail, avec moins de deux jours de travail à la maison / semaine. Rares sont ceux qui voudraient télétravailler 4 ou 5 jours par semaine (seulement 15%).

82% des employés préfèrent le bureau plutôt que leur domicile pour de nombreuses tâches pour mener à bien un projet d’équipe. (79% pour régler un problème professionnel urgent ou encore 77% pour demander des informations ou de l’aide à des collègues.

Les salariés travaillant en bureau estiment important, voire indispensable que des travaux et des aménagements soient réalisées là où ils travaillent, sur les parties communes (57%), les espaces d’échange (54%), l’équipement de travail (53%) et dans une moindre mesure leur poste de travail (51%). Leur principale priorité grâce à ces aménagements est de permettre un meilleur respect des règles sanitaires (58%) mais aussi plus de convivialité (57%).

Dans un contexte de très forte morosité, il s’agit de réussir un pari : assurer le respect des règles de distanciation sociale, tout en renforçant le lien et les échanges entre les salariés. Une attente essentielle et pas nécessairement paradoxale. « Les résultats du sondage illustrent bien le changement de paradigme qui est en train d’être opéré dans le secteur tertiaire et qui a été accéléré par la crise en cours.

Cela confirme la conviction PERIAL Asset Management : si le télétravail se généralise, le bureau est irremplaçable et reste au coeur de l’organisation du travail aujourd’hui, et demain. Les salariés sont par ailleurs de plus en plus attachés à la sécurité et aux services qui y sont associés. Des révolutions structurelles fortes sont à l’oeuvre depuis plusieurs années sur le marché des bureaux (géographique, temporalité des usages, qualité intrinsèque des immeubles, intégration critères ESG) et cette tendance s’accélère. » conclut Loïc Hervé, Directeur Général Délégué de PERIAL Asset Management.